Maître Philippe Renault, SOKE de la NBJR a toujours suivi la démarche du véritable chercheur/expert d’essayer de tout connaître sur son art, celle du véritable pédagogue de tout vouloir transmettre et celle de l’homme accompli d’avoir réussi à intégrer et à harmoniser sa culture occidentale avec sa compréhension des traditions culturelles inhérentes à l’étude des formes de combat traditionnelles du Japon.

Le Docteur RENAULT ne se pose pas comme l’héritier ou le fils spirituel de l’un ou l’autre des grands Maîtres Japonais qu’il a côtoyé mais il a su percevoir et sublimer ce qu’il apprenait à leur contact. Son principal objectif restant toujours de retransmettre toutes les valeurs qu’il avait acquises à ses élèves.

  • Débuts en 1947/1948 (avec Mr LAMOTTE) en Boxe Française
  • Ensuite en JUDO /JU-JUTSU avec une CN en 1956 (avec les Sensei DE HERDT – MICHIGAMI – AWAZU) à la FFJ
  • C.N. en AIKIDO (avec Maître Tadashi ABE) en 1958
  • C.N. de KARATE en 1962 (avec Sensei Tetsuji MURAKAMI)
  • En 1962 D.E. de Professeur en Arts Martiaux…Séjour au Japon, où il découvre entre autre le KARATE WADO RYU (avec Maître OHTSUKA), et recommandé par le Consul de France à TOKYO aux Maîtres Kyuzo MIFUNE, Kenji TOMIKI et Morihei UESHIBA…
  • En 1962 il fonde à BULLIER la NIHON BU-JUTSU RYU (NBJR) où sont enseignés le JUDO/JU-JITSU de Maître MIKINOSUKE KAWAISHI, le KARATE de Maître HIRONORI OHTSUKA et l’AIKIDO de Maître KENJI TOMIKI, du NIHON JU-JUTSU, celui des armes du JI BUGEI (BO – KEN – TANTO – TANBO), celui du KOBUDO (TONFA – SAI – NUNCHAKU), et cela au fur et à mesure de leur découverte (avec les Maîtres Teruo SANO – Katsuaki ASAI – Motokatsu INOUE – Kuniyuki KAI – Seikichi UEHARA – Hiroo MOCHIZUKI – Masando SASAKI
  • Les enseignements diffèrent de plus en plus de ceux requis pour les examens C.N. par les Fédérations de tutelle (FFJDA – FFKAMA, FFAAA), la NBJR va se détacher des « instances » nationales pour devenir avec le temps et la multiplication de ses lieux d’enseignement la FÉDÉRATION FRANÇAISE de BU-JUTSU et KOBUDO (FFBK).
  • En 1982, faisant suite au décès de Maître OHTSUKA la section KARATE JUTSU de la NBJS devient “WADO RYU GENSEI”, et se fait reconnaître au Japon par l’IMAF – SEIBUKAN – YOSEIKAN – EJJU.
  • En 1986 : la section NIHON JU JUTSU signera à la FFJDA et des pourparlers sont alors engagés avec le Président Delcourt pour la section KARATE à la FFKAMA.
  • En 1988, la section WADO RYU GENSEI rentrera à la FFKAMA. Le KO-BUDO restera en dehors de ces engagements et signera beaucoup plus tard à la FEKAMT, le NIHON JU-JUTSU quittera la FFJDA pour retourner à l’EJJU et le KEN JUTSU restera au SEIBUKAN. Le Dr Philippe RENAULT passe aussi sa maîtrise (KYOSHI) en Arts Martiaux au Japon avec Sensei Minoru MOCHIZUKI, puis à l’IMAF et au SEIBUKAN.
  • En 1989 : les KARATEKA NBJS rejoignent alors Ia FFKAMA, et le WADO RYU GENSEI devient un « style » de KARATE dénommé « KARATE NIHON BU-JUTSU RYU ».
  • En 1994 : le Docteur Philippe RENAULT est nommé par Monsieur GRUSS à la commission des grades FFKAMA pour le KARATE BU¬JUTSU, l’école des cadres NBJS est acceptée à la FFKAMA (29 Septembre).
  • En 1996 : Avec Messieurs DIDIER et CHOURAQUI, le KARATE NIHON BU-JUTSU devient une branche autonome du WADO RYU sous le nom de WADOKAN (classé KARATE JUTSU par la FFKAMA mais non inscrit dans les décrets d’état, si ses ceintures noires sont passées en KARATE JUTSU, les examens d’état le sont en KARATE DO !!!). Ceci étant, tous les enseignements théoriques et techniques sont toujours donnés par le Docteur Philippe RENAULT, et cela dans quelques 45 DOJO en France et dans une douzaine pour la C.E.E.
  • En 2004 : Maître Philippe RENAULT décide de quitter la FFKAMA (après de bons et loyaux services, semble-t-il, puisque plus de 200 ceintures Noires avaient été décernées, que 30 diplômes d’état et 40 D.I.F avaient été acquis par les élèves de la NBJS, dont un 5° Dan, deux 4° Dan, et 3 D.E. 2° degré d’Etat). Ceci étant, la plupart des élèves vont eux aussi, quitter la FFKAMA, ils suivront Maître Philippe RENAULT à la FEKAMT et fonderont avec lui le KARATE JUTSU WADOSHIN qui va ainsi retrouver là, les deux sections déjà inscrites : le NIHON JU JUTSU et le KOBUDO.
  • En 2005 : Les Passages de grades WADOSHIN à la FEKAMT se font selon SHIN-GI-TAI et les MOKUROKU commencent à être remis en place.
  • En Septembre 2007, une refonte en profondeur de l’organisation administrative de la NBJS est entreprise. Les sections autonomes sont réunies mais les disciplines sont bien distinctes, et une administration centrale de la NBJS est recréée. Les passages de grades sous forme de MOKUROKU sont mis en place à partir du 3ème DAN. Le KOBUDO est réintégré au cursus KARATE WADOSHIN de manière facultative (en remplacement du KUMITE de KARATE à la préférence de l’élève), les EMONO JUTSU sont réintégrés de manière obligatoire dans le cursus du WADOSHIN. Le KARATE WADOSHIN redevient le KARATE BU JUTSU des débuts de la NBJS.
  • En Janvier 2008, le même travail de refonte du cursus NIHON JU JUTSU regroupant le KEN, le GOSHIN BUGEI, le KOBU JUTSU, et l’AIKI JUTSU est entrepris.
  • Au printemps 2016 le Dr. Renault redéfinit les cursus de la NBJR (Nihon Bu Jutsu Ryu qui remplace la NBJS, le terme « Seibukan » n’étant plus adéquat) en deux disciplines principales complémentaires : le KARATE JUTSU WADO et le NIHON JU JITSU. Il délègue à ses assistants les plus gradés (5ème et 6ème DAN) la direction technique de ces disciplines. A avoir pour le Karaté Jutsu, Messieurs AYMOND et LAHSEN co-directeurs techniques et M. TROCMÉ adjoint, et pour le Nihon Ju Jitsu, Messieurs LIGNEUL et CROZET co-directeurs techniques avec M. Toufiké HENNI-CHEBRA comme adjoint. Maître Renault reste le SOKE de la NBJR dont M. Jean Pascal PAOLI devient le président.
me-renault-portrait
Maître Philippe Renault
Scroll Up